SIMONIN (A.)


SIMONIN (A.)
SIMONIN (A.)

SIMONIN ALBERT (1905-1980)

Né à Paris, rue Riquet, Albert Simonin, fils d’une modiste et d’un artisan spécialisé dans les fleurs artificielles, suit les cours de l’école communale de la rue de Torcy et obtient un certificat d’études à douze ans. Orphelin à seize ans, il travaille dans la bijouterie, tout en fréquentant les bals populaires de l’époque: le Balcon, le Balajo, la Grande Roue, de même que les music-halls de quartier: le Petit Casino, Bobino, l’Européen. En 1925, incorporé dans un régiment du génie, à Angers, il y suit l’école de pyrotechnie, est promu artificier de première classe et consacre tous ses loisirs à la lecture. Rendu à la vie civile, il devient bientôt journaliste sportif. Le virus de l’écriture ne l’abandonnera plus.

Certains démêlés avec la justice l’incitent à quitter la France pour l’Espagne, puis la Belgique où il s’exile pendant deux ans. Revenu à Paris en 1930, Simonin se «range des voitures» en devenant chauffeur de taxi, métier qui lui permet de connaître à fond Paris et sa faune clandestine. En collaboration avec Jean Bazin, il écrit un livre anecdotique haut en couleur, Voilà Taxi! qui, publié chez Gallimard, manque de peu le Prix populiste 1935. Marcel Sauvage procure alors aux deux complices une chronique bihebdomadaire dans L’Intransigeant , «Le billet de l’homme de la rue» où l’argot est utilisé à jet continu. D’autres collaborations suivent, à Détective et à Voilà .

Nous sommes en 1939. La guerre interrompt la double activité de Simonin, qui se retrouve typographe-metteur en pages et marié. La guerre finie, il découvre la Série noire, lancée dès 1945 par Marcel Duhamel, et pense qu’il saurait bien «en faire autant».

Son premier essai dans le genre, élaboré en 1951, est publié à la fin de février 1953. Il s’agit de Touchez pas au grisbi qui, préfacé par Pierre Mac Orlan et suivi d’un glossaire argotique, décroche le prix des Deux-Magots et se vend à 250 000 exemplaires.

Le cinéma s’empare aussitôt de cette histoire: Touchez pas au grisbi , admirablement filmé par Jacques Becker, marque le début de la seconde carrière de Jean Gabin. Simonin délaisse alors la littérature pour le cinéma. Si ses livres sont peu abondants (une douzaine contre vingt-cinq films), c’est dans ses romans qu’il donne le meilleur de lui-même. Sa trilogie Le Hotu (1968-1971) constitue un témoignage sociologique passionnant sur les mœurs du petit peuple parisien de 1928 à 1930, et mêle discrètement les éléments autobiographiques à l’affabulation romanesque.

On doit également à Simonin l’amusant Le Savoir-vivre chez les truands (1967) et surtout un précieux dictionnaire d’argot, Le Petit Simonin (1959).

L’art de Simonin consiste à entrecouper de sentences argotiques une langue parfaitement châtiée. Dans sa préface à Touchez pas au grisbi , Mac Orlan écrivait à juste titre: «Il donne au fait divers de commissariat le droit d’entrer dans la littérature.»

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Simonin — ist der Name folgender Personen: Albert Simonin (1905–1980), französischer Schriftsteller, Szenarist, Autor von Kriminalromanen und Lexikograf des Argot Brigitte Lahaie (Brigitte Simonin) Diese Seite ist eine Begriffsklärung …   Deutsch Wikipedia

  • Simonin — Simonet, Simonnet, Simonin Diminutifs formés à partir de Simon. Les Simonet et les Simonnet, souvent originaires de la Creuse, sont aussi présents dans les Deux Sèvres et la Saône et Loire. Les Simonin sont le plus souvent lorrains (54, 88) …   Noms de famille

  • Simonin — Recorded in over one hundred surname spellings throughout Europe, this interesting surname is of pre written historical origins. It ultimately derives from the Hebrew personal name Shimeon , meaning one who harkens . The surname forms include… …   Surnames reference

  • Simonin, Albert-Charles — ▪ French writer born April 18, 1905 died Feb. 15, 1980, Paris       French writer who brilliantly exploited the language of the Parisian underworld in tough, fast talking thrillers that rivaled those of the leading American practitioners in the… …   Universalium

  • Simonin Marcel — Marcel Simonin Marcel Émile Gabriel Simonin, né à Fère en Tardenois (Aisne) le 20 avril 1893, décédé à Reims, 10, rue Ernest Renan, le 18 août 1968, est un conseiller commercial qui s’illustra durant la Première Guerre mondiale dans les rangs du… …   Wikipédia en Français

  • Simonin, Albert — (1905 1980)    writer    Born in Paris, Albert Simonin had a number of jobs, including that of taxi driver, and used his knowledge of Parisian nightlife to create the setting for his police and mystery novels. in a literary style, using the local …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Jean Simonin — Mandats Sénateur de l’Essonne 26 septembre 19 …   Wikipédia en Français

  • Albert Simonin — Activités Romancier Naissance 18 avril 1905 Décès 15 février 1980 (74 ans) Mouvement Argot Genres Roman policier Dis …   Wikipédia en Français

  • Albert Simonin — (* 18. April 1905 in Paris; † 15. Februar 1980) war ein französischer Schriftsteller, Szenarist, Autor von Kriminalromanen und Lexikograf des Argot. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Werk 2 Weitere Werke 3 Literatur …   Deutsch Wikipedia

  • Suzanne simonin, la religieuse de diderot — Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot, parfois appelé La Religieuse, est un film de Jacques Rivette, adapté du roman La Religieuse de Diderot et sorti en 1967. Sommaire 1 Synopsis 2 Distribution 3 Fiche techni …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.